Cancer colorectal

Qu’est-ce que le cancer colorectal?

cancer-colon

Le cancer du côlon est une maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum. Il se développe à partir d’une cellule initialement normale qui se transforme et se multiplie de façon anarchique, à la suite d’une mutation.

Les informations proposées dans ce module décrivent les situations et les techniques les plus couramment rencontrées mais n’ont pas valeur d’avis médical. Ces informations sont destinées à faciliter vos échanges avec les différents soignants. Ce sont vos interlocuteurs privilégiés ; n’hésitez pas à leur poser des questions.
Cancer particulièrement fréquent dans les pays industrialisés, le cancer du côlon met du temps à se développer et peut être efficacement pris en charge grâce à un dépistage précoce.

Généralités sur le cancer du côlon

Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus répandus dans les pays industrialisés. En France, avec près de 40 000 nouveaux cas par an (21 000 hommes et 19 000 femmes), ce cancer se place en troisième position derrière ceux de la prostate et du sein. Il occupe surtout la seconde place en terme de mortalité, derrière le cancer du poumon. Une position directement corrélée au grand nombre de nouveaux cas annuels (incidence). Toutefois, cette incidence reste stable depuis plusieurs années, tandis que la mortalité décroît progressivement, notamment grâce aux progrès incessants en terme de traitements et au développement des campagnes de dépistage.

Le cancer du côlon se déclare généralement après 50 ans (95% des nouveaux cas, dont 46% après 74 ans). La majorité des cancers du côlon-rectum se développe à partir de lésions bénignes, les polypes. En grossissant, ces derniers peuvent se transformer en cancer, et provoquent souvent des saignements invisibles à l’œil nu. La détection des gros polypes et leur ablation permet de réduire le risque de cancer colorectal.

Environ 40 % des cancers colorectaux touchent le rectum et 60 % le côlon, principalement dans sa partie sigmoïde (la plus basse).

Le cancer colorectal en chiffres*

  • 40 000 nouveaux cas annuels (53% d’hommes, 47% de femmes) ;
  • 3e rang des cancers en terme de fréquence (13% de l’ensemble des nouveaux cas de cancer) ;
  • 17 500 décès annuels (53% d’hommes, 47% de femmes) ;
  • 95% des cas après 50 ans ;
  • Âge moyen au diagnostic : 70 ans chez l’homme et 73 ans chez la femme.

* données La situation du cancer en France en 2011, ouvrage collectif édité par l’INCa, sur base de projection.

Le côlon et le rectum

Les cancers du côlon apparaissent à partir de polypes se développant sur la muqueuse.

Le côlon et le rectum, situés entre l’intestin grêle et l’anus, constituent les parties terminales de l’appareil digestif.

Le côlon se divise en quatre zones principales définies par leur orientation (droit ascendant ; transverse ; gauche descendant ; sigmoïde). Son rôle est de stocker les déchets, de récupérer l’eau, de maintenir l’équilibre hydrique et d’absorber certaines vitamines. Le rectum prolonge le côlon et permet de stocker les matières fécales avant défécation. La continence est assurée par un muscle nommé sphincter anal.

Les parois du côlon et du rectum sont formées d’une muqueuse repliée sur elle-même pour former des cryptes et abritant différentes glandes (glandes à mucus, glandes de Lieberkühn, etc.).

Traitement

cancibax

Cancibax – Cancer colectéral

Présentation:
Poudre fine

Indications thérapeutiques:
Cancer du colon et du rectum

Catégorie :

Description du produit

Présentation:
Poudre fine

Indications thérapeutiques:
Cancer du colon et du rectum

Mode d’emploi:
Préparer deux cuillerées à soupe (50 g) de cancibax dans 1 litre d’eau pendant 15mn, boire un verre (250 ml)  matin  et soir avant ou après le repas.

Observation
Chez  50 patients suivis sous CANCIBAX sur une période de 8 mois, il a été observé une nette amélioration de ceux-ci des les 3 premiers mois.

Statistiques médicales
Nombre de patients suivis 50
Période de suivi indéterminée
Examen de contrôle clinique coloscopie
Paramètre clinique considéré Fréquence des diarrhées ou des douleurs au niveau du  colon et du rectum

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Cancibax – Cancer colectéral”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *